arme à feu experts en balistique rapports balistiques revolver colt modèle agent expert en balistique microphotographies calibre .38


Section VI


La Balistique


Cette section comprend :

  • Rapports des experts en balistique en 1969
  • Rapports balistiques présentés en Cour Supérieure
    du Québec en 1995
  • Extraits du jugement de la Cour Supérieure du Québec en 1995
    (Les balistiques de 1969 et 1995)
  • Rapports balistiques présentés à la C.L.L. en 1996.
  • Extraits de témoignage des policiers Massicotte,
    Thibeault, Charest, Gendron et Marquis concernant
    la balistique.

 




RAPPORTS DE BALISTIQUE DE 1969

Institut de Médecine Légale et de Police Scientifique.


revolver colt arme à feu experts en balistique rapports balistiques modèle agent expert en balistique microphotographies calibre .38



VI a)-

Rapport 10 novembre 1969 Yvon Thériault



17 55-69:   Montréal, le 10 novembre 1969  Ré: Mort suspecte  
  Victime : Louis-Georges Dupont 
    Dossier : Pas ouvert. 

Le 10 novembre 1969, le sergent-détective Massicotte, de la Sûreté Municipale de Trois-Rivières, nous remettait les exhibits suivants pour fins d'expertise:

  Un revolver colt cal. 38 spc. série 61192, Modèle agent, MLW.
  Une douille et 5 cartouches cal. 38 à pointe chemisée. (2)

 

Signé: Yvon Thériault,
expert en balistique.


Cliquez ci-dessous pour un agrandissement.


Photo no. 5





VI b)-

1er rapport 10 novembre 1969 J. Lepage

 

Montréal, le 12 novembre 1969
1er Rapport balistique

Ré: Mort suspecte
Victime : Louis-Georges Dupont
Dossier : Pas ouvert.
Exhibit no : 1755-69.

Continuité :

Le 10 novembre 1969, le sergent-détective Massicotte de la Sûreté municipale de Trois-Rivières, nous remettait les pièces à conviction pour fins d'expertise:





Résultats d'expertise :



Exhibit #1

Un revolver, action double, marque colt, model agent, 6 coups, canon 2 pouces (long), série 61192, étiqueté.

Cette arme à feu est en bonne condition de tir et montre une pression sûre, d'environ quatre (4) livres pour l'action simple et d'environ dix (10) livres pour l'action double.

Les preuves n'ont pas indiqué que cette arme pouvait se décharger accidentellement. Cet exhibit n'est relié à aucune cause pendante dans nos dossiers.


Exhibit #2microphotographies revolver colt arme à feu experts en balistique rapports balistiques modèle agent expert en balistique calibre .38

Une enveloppe brune initialée Y.T. (Yvon Thériault) contenant :

a) cinq (5) cartouches calibre .38 spc.-marque Dominion
b) Une douille de cal .38 spc, marque Dominion.

a) Ces cartouches de calibre .38 spc, à percussion centrale, peuvent
être tirées dans le revolver exhibit #1.

b) L'examen de ces exhibits a démontré de façon
très positive que cette douille provient d'une cartouche tirée
dans le révolver exhibit #1.

Signé: Jean Lepage,
expert en balistique.

 

N.B. Deux (2) microphotographies versées au dossier.

17 55-69: Montréal, le 12 novembre 1969

 





 VI c)-

Rapport 12 novembre 1969 Yvon Thériault




revolver  projectiles déformés experts en balistique rapports balistiques colt modèle agent expert en balistique arme à feu microphotographies calibre .38

Ré : Mort suspecte (s)
Victime : Louis-Georges Dupont
Dossier : 69-1060-305

Le 12 novembre 1969, le sergent-détective Massicotte, de la Sûreté municipale de Trois-Rivières, nous remettait l'exhibit suivant pour fins d'expertise :

Une petite enveloppe brune contenant un projectile en plomb calibre .38

Signé: Yvon Thériault,
expert en balistique.






VI d)-

2e rapport 12 novembre 1969 J. Lepage

 


Montréal, le 13 novembre 1969.
2e Rapport Balistique

Ré : Mort suspecte (s)
Victime : Louis-Georges Dupont
Dossier : 69-1060-305

Exhibit : 1755-69

Continuité : Le 12 novembre 1969, le sergent-détective Massicotte de la Sûreté municipale de Trois-Rivières,
me remettait les pièces à conviction pour fins d'expertises :

Résultat d'expertise


Exhibit #1: Une enveloppe brune, signée Clément Massicotte, contenant un projectile en plomb de calibre .38.


L'examen a démontré que ce projectile en plomb, de pesanteur de 154 grains portant six (6) rayures vers la gauche provenait d'une cartouche tirée d'un revolver rayé aux mêmes spécifications que le revolver colt. Cependant, le projectile est trop avarié pour nous permettre de faire une identification positive.

Signé: Jean Lepage
expert en balistique.







Voici un exemple de projectiles déformés et avariés suivant l`obstacle rencontré et démontrant le diamètre que peut atteindre ceux-ci après impact. De ce fait, la photo no. 12 avec la plaie mesurant 12 à 13 mm. et la photo no 8 mesurant 5 à 6 mm vont à l`encontre des principes normaux en balistique à savoir qu`aucun projectile ne diminue de diamètre lors de son passage.



calibre .38 revolver experts en balistique rapports balistiques colt modèle agent expert en balistique arme à feu microphotographies projectiles déformés




Signez le Livre des visites  |  Courrier  |  Lexiques  |  Liens  |  Entrée