Affaire Dupont Louis-Georges Dupont enquête criminelle Cour Supérieure commission d`enquête publique Céline Lacerte-Lamontagne corps de Police de Trois-Rivières Commission de Police du Québec Commission de Police



Meurtre d'un détective "déguisé" en suicide :
avec l'accord du Gouvernement !

 

La fonction première de ce site est d`informer la population à propos de graves "disfonctionalités" à l`intérieur de l`appareil judiciaire Québécois. De nombreux exemples concrets vous seront présentés, tirés de l`Affaire Dupont, portant sur la mort dans des circonstances nébuleuses du sergent-détective Louis-Georges Dupont, survenue en 1969, au moment où règnait la corruption policière à Trois-Rivières.

Après avoir vécu, entre autres, une enquête criminelle quasi inexistante en 1969, un jugement de la Cour Supérieure non respecté dans son ensemble en 1995 et une commission d`enquête publique incohérente en 1996, notre famille s`est rendue compte que le message tenu par le gouvernement devant la presse est bien différent en coulisse. À elle seule, la commission d`enquête publique Céline Lacerte-Lamontagne a laissé suffisamment de questions restant sans réponse pour la confection d`un site aussi complet que celui qui vous est présenté.

Des questions dont les organisations, départements et responsables à différents niveaux se sont évidemment et habilement défilés. Pour appuyer notre démarche, vous seront présentées des photos bien détaillées de l`autopsie, de la ré-autopsie et de l`enquête policière, accompagnées de lexiques qui en facilitent la consultation et la compréhension.

Entre autres, il vous sera troublant d`apprendre que ;

Une partie du rapport d`enquête de la Commission de Police du Québec qui s`est tenue en août et septembre 1969 sur le corps de Police de Trois-Rivières fut scellée pour 160 ans jusqu`en l`an 2129.

Que la Commission de Police du Québec a ordonné la destruction de tous les témoignages de cette enquête en 1977;

Qu`aucun sang ne fut retrouvé sur la banquette du véhicule où M. Dupont a été découvert, alors que celui-ci s`y serait suicidé par balle;

Que ses lunettes ne furent pas retrouvées dans son auto le 10 novembre en 1969, M. Dupont ne pouvant absolument pas conduire sans elles étant myope;

Qu`aucune empreinte sur l`arme ne fut retrouvée;

Que les projectiles dans l`arme étaient de type à pointe chemisée et que la balle supposément retrouvée dans la banquette était de plomb;

Qu`aucune trace de poudre ne fut détectée sur ses mains;

Qu`un fragment d`os au dos du sternum, quand remis en place, referme presqu`entièrement le trou `découvert` à la dernière minute par le Dr. Baden, seul à ce moment lors de la ré-autopsie; et ce sans que la radiographie (rayons X) prise auparavant ne l`ait détecté ou aperçu.

Que le-dit trou trouvé est plus petit que le diamètre d`une balle de calibre .38, telle que celle supposément `retrouvée` dans la voiture;

Que M. Dupont n`était pas à l`endroit spécifié dans les registres du cimetière;

Que juste avant un test de luminosité au hangar attenant au poste de police no.1 en 1996 où l`auto avait été transférée en 1969 (afin de vérifier s`il était possible de retrouver un projectile dans la voiture sans lumière de poche, dans ce hangar mal éclairé), le-dit hangar a été rasé par les flammes;

Que Madame la Commissaire Céline Lacerte-Lamontagne en est quand même arrivée à en conclure que ; "la preuve dans son ensemble et les composantes du dossier rendent davantage plausible la thèse du suicide"...? Et de nombreux autres...  


Nous savons que pour être entendus, nos voix doivent passer à travers un système criminel bien organisé qui agit toujours afin de protéger ses réseaux et ses dirigeants, passer à travers la désinformation du public, à travers la corruption de plusieurs personnes influentes, à travers le silence de plusieurs témoins terrifiés, à travers l`inégalité des resources entre la famille et leurs opposants, etc...C`est pourquoi nous nous offrons tous les moyens possibles afin de faire ressortir la vérité.

En fait, il n`est plus seulement question aujourd`hui d`un cas bien précis mais également des dessous d`un système qui l`a "traité", et qui "traite" encore de nombreuses affaires de cette façon, et qui plus est à grands coups de fonds publics. Un système qui est arrivé et qui parvient encore à faire passer un nombre aussi considérable d`incohérences sans y être confronté par la suite ne peut qu`être organisé en ce sens. D`autres Commissions importantes ont eu lieu depuis et d`autres s`en viennent. Il est important d`en prendre connaissance et d`exiger de nos élus d`y remédier.  

La famille Dupont,
Trois-Rivières, Québec



Bienvenue le site de 
L'Affaire Louis-Georges Dupont